close
close

CAC 40 : la Bourse de Paris attentiste, la réponse d’Israël face à l’Iran scrutée

Temps de lecture:

Toujours dans l’attente de la riposte d’Israël après l’attaque de l’Iran, la Bourse de Paris (CAC 40) est attendue en très léger rebond ce mercredi. L’inflation, tenace aux Etats-Unis, pourrait également influer sur les taux d’intérêt de la banque centrale de la zone euro.


© JLPC / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0

– La Bourse de Paris.

La Bourse de Paris devrait ouvrir en petite hausse mercredi, au lendemain d’une nette baisse enregistrée dans un contexte économique incertain. Le contrat à terme de l’indice vedette CAC 40 progressait de 0,37% une quarantaine de minutes avant le début de la séance. Mardi, il avait perdu 1,40% pour terminer à 7.932,61 points, au plus bas depuis le 29 février. La Bourse de New York a de son côté terminé en ordre dispersé mardi, passant globalement outre l’incertitude au Moyen-Orient, la remontée des taux obligataires et des propos prudents du président de la banque centrale américaine (Fed).

Lors d’une table ronde, à Washington, le patron de la Fed, Jerome Powell, a indiqué que «les dernières données macroéconomiques» n’avaient «clairement pas renforcé (la) confiance» des membres de l’institution quant au retour de l’inflation vers son objectif de long terme, soit 2% par an. Les taux obligataires ont encore monté en conséquence, après avoir déjà bien progressé depuis le début de la semaine.

La suite sous cette publicité

La suite sous cette publicité

Des rendements à 4,69% sur les taux à long terme, la Bourse fragilisée

Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est allé jusqu’à 4,69%, une première depuis près de cinq mois et celui de la France à même échéance a terminé mardi au-dessus des 3%, une première depuis le 30 novembre. Quant à la Banque centrale européenne (BCE), sa présidente Christine Lagarde a affirmé mardi à Washington que la BCE était «dépendante des données mais pas de la Fed» (banque centrale américaine), en termes de calendrier de baisses des taux notamment.

La banque centrale de la zone euro pourrait, en effet, baisser ses taux d’intérêt avant la Réserve fédérale américaine en raison d’une inflation plus tenace aux Etats-Unis. Mercredi, «les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin dans un rebond technique après la nette baisse d’hier», souligne John Plassard, spécialiste en investissement de Mirabaud.

La suite sous cette publicité

Quelle réponse d’Israël à l’Iran ? Comment réagira le CAC 40 ?

«L’anxiété devrait cependant revenir, les investisseurs se demandant toujours quelle sera la réponse israélienne à l’attaque iranienne du week-end et les réelles intentions de la Fed», ajoute-t-il, rappelant que «le livre Beige», le rapport de la banque centrale sur l’état de l’économie américaine, sera publié mercredi soir. Israël veut faire payer à l’Iran le prix de son attaque sans précédent contre le territoire israélien, malgré les appels internationaux à la retenue, y compris de la part de son allié américain, qui a annoncé de nouvelles sanctions contre la République islamique.

>> Achetez et vendez vos actions en Bourse au bon moment grâce à Momentum, la lettre d’investissement premium de Capital basée sur l’analyse technique, économique et financière, qui a fait mieux que le CAC 40 ces derniers mois. En ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d’essai gratuit (et sans engagement).

La suite sous cette publicité

La suite sous cette publicité

Les actions en Bourse à suivre

LVMH : le numéro un du luxe a annoncé mardi des ventes en recul au premier trimestre de 2% sur un an, à 20,7 milliards d’euros, souffrant d’une comparaison défavorable par rapport au contexte de 2023 et notamment d’un ralentissement de la consommation chinoise.

Société Générale : la commission des sanctions de l’ACPR, le gendarme des banques, a annoncé mardi infliger un blâme et une amende d’un million d’euros à Treezor, filiale de la Société Générale, pour des «manquements très sérieux» dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Derichebourg : le groupe de recyclage et de propreté a annoncé mardi qu’une cyberattaque menée en novembre 2023 lui a fait perdre 15 à 20 millions d’euros.

Aéroports de Paris (ADP) : les aéroports parisiens ont vu leur fréquentation retomber en mars à 91,9% de leur niveau d’avant la crise du Covid-19, affectés par un trafic intérieur poussif et un repli des liaisons africaines et moyen-orientales, selon un bilan du Groupe ADP publié mardi.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *